Les salles blanches sont utilisées dans de nombreux secteurs et il en va de même dans le secteur agroalimentaire. En effet, il semblerait que de plus en plus d’industriels de ce secteur aient décidé d’utiliser ces lieux stériles pour une meilleure conservation des aliments, explications…

Une salle blanche, c’est quoi ?

Etude_conservation_produits_alimentairesLa salle blanche, également appelée salle propre est une pièce ou un ensemble de pièces où la concentration particulaire, la température, l’humidité ou encore la pression relative sont précisément contrôlées. Ces salles sont utilisées afin de limiter l’impact environnemental dans le secteur de la recherche, mais également industriel. La salle blanche nécessite donc un aménagement bien spécifique que l’on ne pourra trouver que chez un professionnel dédié comme Conformat par exemple. Les meubles, les objets, les équipements, mais aussi les produits ménagers doivent être adaptés à l’utilisation bien particulière de ce type de salle et un protocole bien précis devra être suivi afin de conserver la neutralité de la salle.

L’utilisation des salles blanches dans le secteur agroalimentaire

L’industrie agroalimentaire se doit de respecter un très grand nombre de normes en matière d’hygiène et de sécurité (plus d’informations sur ce secteur sur le blog Entreprise et Compagnie). En effet, les contaminations en matière d’alimentation ne sont pas permises et les récents événements ont prouvé que certaines entreprises ont encore des progrès à faire en matière d’hygiène et de contrôle des agents contaminants. La salle blanche est donc le meilleur moyen de créer de nouveaux produits et c’est d’ailleurs dans ce but que l’on pourra la trouver dans de nombreux secteurs agroalimentaires. Ainsi, lorsque l’on souhaite créer un nouveau produit alimentaire, procéder à la confection au sein d’un environnement non contaminé permettra d’étudier avec précision la composition de ce nouveau produit et de le reproduire à l’identique par la suite puisque rien ne sera venu altérer sa composition.

Plus que cela, certains processus de fabrication et de transformation demandent à ce que l’on utilise également une salle blanche. En effet, le maintien de la chaine du froid ou encore l’évitement de l’oxydation de certains produits vont nécessiter l’utilisation d’une salle blanche à des fins de fabrication, mais aussi de conservation. Ce nouveau mode de conservation va ainsi permettre de réduire l’utilisation de conservateurs dans les aliments. Ainsi, une salle blanche pourra être utilisée dans de nombreux domaines pour la conservation des produits comme la boucherie, la boulangerie, la fromagerie, etc. De nombreuses marques comme Delpeyrat, Labeyrie, Fleury Michon ou encore Charles et Alice ont d’ailleurs déjà opté pour ce mode de conservation (plus d’informations sur le sujet ici). Grâce à ce procédé, les bénéfices seront nombreux et les effets des éventuelles contaminations seront largement limités.

Opter pour une salle blanche lorsque l’on travaille dans le secteur agroalimentaire sera un excellent moyen de travailler à la création de nouveaux produits sans risquer que le goût et la composition de ce dernier ne soient altérés par une quelconque contamination. Plus que cela, le processus de conservation pourra également être effectué en salle blanche afin de limiter l’utilisation de conservateurs, mais aussi et surtout d’éviter la contamination des aliments par certaines bactéries pouvant s’avérer particulièrement nocives pour la santé. La salle blanche est donc un environnement sécuritaire pour la fabrication et la conservation de l’alimentation. Cela étant, profiter des avantages de ce type d’environnement nécessite que l’on se plie à de nombreuses règles strictes, que l’on respecte tous les protocoles nécessaires afin de s’assurer que les lieux resteront totalement neutres sans quoi la pièce en question ne sera pas plus intéressante qu’une autre.